Coopérative l'empreinte
Votre panier contient 0 item Passer à la caisse

Exposition 40 ans d'empreintes... au SALON DES MÉTIERS D'ART DE MONTRÉAL 2014 à la Place Bonaventure

vendredi 21 novembre 2014

Pour clôturer notre année de festivités, une exposition sera présentée dans le cadre du Salon des Métiers d'art de Montréal. Cette exposition regroupera les créations à signature unique des membres actuels ainsi que des anciens membres et artisans de la coopérative créée en 1974. Un événement marquant dans l'histoire de l'Empreinte à ne pas manquer lors de votre prochaine visite au Salon des Métiers d'art!

Venez découvrir la passion, la créativité et le savoir-faire
des artisans de la coopérative l'Empreinte:

Du 5 au 21 décembre 2014
À la Place Bonaventure
Espace 913

Guy Arcand

Ébéniste et enseignant à l'École d'ébénisterie d'art de Montréal, Guy Arcand travaille, depuis 1977, en collaboration avec designers, décorateurs, architectes et concepteurs.

Le sur mesure lui permet de réfléchir et d'expérimenter diverses facettes de l'art du mobilier et, son expérience d'enseignant alimente sa réflexion et sa recherche esthétique. Dans le même esprit du petit format de table à café présentée à l'époque à l'Empreinte, il propose aujourd'hui une table à café dont le modèle a évolué au même rythme que les techniques mais, la démarche, l'objectif et la signature demeurent.


Lucie Bélanger

Travaillant depuis une vingtaine d'années dans le milieu du film d'animation, Lucie Bélanger se consacre aussi à la création de pièces d'expression et d'objets utilitaires faits de disques en vinyle.

Transformer de leur sens initial des petits objets accumulés au fil du temps: c'est dans cet esprit qu'a vu le jour la présente oeuvre. Des centaines de 45 tours découpés furent minutieusement cousus à la manière de la traditionnelle courtepointe. Ces artéfacts, (45 tours) voués à l'enfouissement, deviennent ici matière au collage et à l'assemblage.


France Benoit

Depuis 2003, France Benoit, présidente actuelle de l'Empreinte, travaille la gourde. Elle peint, sculpte, pyrograve le fruit; elle renouvelle, de manière contemporaine, un médium millénaire.

Pour la présente exposition, l'artisane s'inspire du travail de la céramiste Martine Thérien, ex-membre de l'Empreinte, sur les animaux et les personnages allégoriques. De grosses calebasses africaines et des pierres ont servi à traduire son idée: créer une pièce unique, une énorme tortue, afin de célébrer l'anniversaire de la coopérative.


Viatour- Berthiaume

Depuis plus de 30 ans, Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume conjuguent leur savoir-faire et leur imaginaire dans la création de sculptures-jouets faits de bois. Ils puisent leur inspiration dans l'artisanat traditionnel et les jouets de bois anciens articulés.

Dans le cadre de cette exposition en hommage à l'esprit libre des années 70, le duo présente « La cane et ses huit canetons », une amusante pièce créée à l'époque par Nicole Bourgault, membre d'un collectif d'artisans de St-Jean-Port-Joli, La Vastringue*. En se réappropriant le même thème, le duo nous offre une version personnalisée et contemporaine, mais tout aussi amusante, du premier jouet. Voici ce que sont devenus la cane et ses canetons 40 ans plus tard...

* La Vastringue (Nicole Bourgault, Jean-Pierre Bourgault, Denis Raby et Armand Robitaille) avait remporté le premier prix du Salon des artisans de Montréal en 1972.


Isabelle Bourdon

Bachelière en céramique, elle est professeur au collège Édouard-Montpetit depuis 1986, après avoir enseigné la poterie au Cégep de Trois-Rivières et au Centre de céramique Bonsecours.

Sur ses pièces fonctionnelles et artistiques qu'elle façonne une à une, la céramiste y dessine ce qu'elle voit, perçoit, ce qu'elle aime dans la vie, au passé, présent et futur; elle les orne de motifs et de couleurs. Les éléments inscrits sur la porcelaine ou le grès sont une traduction grossie ou réduite, une réappropriation personnelle et poétique de ses sujets. Formes et couleurs caractérisent ses objets d'art, témoins des différents moments de son parcours, un parcours qui s'échelonne sur plus de 30 ans.


Renée Bovet

Peintre sur soie depuis 1978, Renée Bovet propose deux tableaux, miroirs de son évolution: l'un issu du début de sa carrière et l'autre étant une oeuvre récente. Elle capte des petits bouts du quotidien, des instants puisés ici et là, lorsque la vie ralentit le rythme... Par la suite, elle transpose ses sujets tout en couleur sur la soie, matériau raffiné et délicat; les univers figuratifs sont alors fixés dans le temps. Les scènes qu'elle immortalise respirent le bonheur et la joie de vivre.


Julie Duguay

Après avoir exercé le métier de designer industriel pendant dix ans, Julie Duguay se consacre maintenant à la céramique. En plus de l'enseigner, elle oeuvre dans la création dobjets utilitaires (vaisselle) aux couleurs et motifs doux. Elle présente certaines pièces de sa production habituelle ainsi qu'une oeuvre murale composée de 99 cercles, cercles de la vie, anneaux du temps, tous unis par des fils métalliques. Pour compléter la centaine quelle veut atteindre, la céramiste laisse le regardant être la dernière pièce.


Yvonne Barreau-Fein

Depuis 30 ans, cette « fée », dont l'imagination est sans limite, crée des sculptures audacieuses fabriquées avec des objets trouvés et recyclés. Ses tableaux mettent en scène des personnages et des animaux fantastiques, inspirés des contes et légendes. Les éléments mixtes quelle utilise donnent des univers ludiques, fantastiques. Ses oeuvres traduisent humour, poésie et profondeur.
Ses sculptures font revivre l'espace galerie de l'Empreinte où son travail fut exposé pendant plus de dix ans.


Patricia Garcia

Née en Colombie, Patricia Garcia habite au Québec depuis 1977. Joaillière depuis plus de 30 ans, son grand intérêt pour les techniques l'amène à jumeler celles-ci pour créer des pièces dotées d'une signature toute personnelle. S'intéressant aux métaux non traditionnels quelle associe à des métaux précieux, elle les travaille par construction, soit fonte, découpe, laminage, martelage, soudure, sablage, texture à froid et assemblage. Elle aime créer des effets de couleur sur le titane, le niobium et l'aluminium. Ses recherches l'aident à porter plus loin sa démarche en développant, transformant la matière. Voici un bel aperçu de son parcours au fil des ans...


Daniel Granger

Ébéniste, tourneur et sculpteur, Daniel Granger a longtemps fabriqué des poupées utilitaires, des petits personnages sympathiques. Ses figurines, inspirées de l'univers des jouets d'enfants et de la physionomie des gens, sont toutes des pièces uniques mais ayant le même « air de famille ». Par cette exposition, nous pourrons découvrir l'évolution des formes de ses charmantes poupées de bois qui, au fil du temps, se sont peaufinées. Cependant, la même démarche demeure: s'inspirer de la forme de la branche, point de départ de son processus créatif.


Louis Hains

Le tisserand Louis Hains a travaillé les matières textiles les plus classiques pendant près de 40 ans. Le prolifique tisserand répondait aux besoins de sa clientèle et des lieux d'exposition: châles, rideaux, foulards et même des murales composées à partir du lieu de diffusion. Plus de 4000 fils de soie entrelacés composent ses châles, des pièces uniques originales et étonnantes. En réponse à l'insuffisance de variétés de couleurs que propose l'industrie, il s'intéressa au Ikat, une forme de teinture traditionnelle asiatique; un intéressant miracle visuel qui permet un mariage aléatoire de couleurs.


Anita Clissa

Le macramé, technique ancienne des tisserands arabes, s'est développé dans différents pays; il était fort populaire pendant les années 70 pour la fabrication d'objets d'artisanat ou d'oeuvres d'art.

Anita Clissa en fit sa spécialité en créant des pièces pour l'intérieur: dossiers de chaise, lampes, jardinières, séparation de pièces doubles. Le macramé était au service tant de l'utilitaire que du décoratif. En 2011, elle réhabilita cette technique ancestrale en la reprenant pour créer ses pièces décoratives et fonctionnelles au goût du jour.


Richard Hajj

Ébéniste de formation, son art se traduit aussi dans la conception de bijoux. Dans son travail, il marie une matière organique, le bois, avec une matière transformée par l'homme, le celluloïd. Le jeu chromatique est marquant; les couleurs nettes et franches viennent diviser les pièces artisanalement assemblées une à une; à celles-ci peut s'adjoindre l'argent. Formes géométriques simples et couleurs vives font de ses bijoux de véritables sculptures miniatures.

Oeuvre commune : Anita Clissa et Richard Hajj

Pour l'anniversaire de l'Empreinte, les deux artisans ont décidé de marier leur expertise: le travail du bois et la technique du macramé. Richard Hajj a débuté l'oeuvre en proposant à Anita Clissa quelques pièces de bois cintrées, soit quelques planches de bois courbées, pliées et assemblées entre elles, pour suggérer un motif ou un tissage. Par la suite, les espaces vides ont été comblés par du macramé. Voici donc le fruit du talent d'une artisane active dans les débuts de la coopérative et celui d'un membre qui donne de la couleur à l'Empreinte d'aujourd'hui.


Louis-Georges L'Écuyer

L'ébéniste Louis-Georges L'Écuyer oeuvre sans relâche depuis plus de 30 ans. En hommage au talent et à la persévérance de ce créateur, 8 pièces sont présentées sous le thème « L'assiette et le pot de fleurs», certaines créées en collaboration avec sa conjointe Denise Caron ou l'artiste peintre Marie-Madeleine Noiseux. Au fil des ans, les techniques employées par l'artisan se sont perfectionnées, le savoir-faire s'est peaufiné mais le but initial demeure: rechercher l'occasion idéale, la manière la plus parlante de transmettre toute la gamme d'émotions.


Renée Legault

Designer de formation et couturière de métier, Renée Legault fait la création de manteaux exclusifs ou de petites séries en alliant la couture et lart.

Pour célébrer l'anniversaire de la coopérative dont elle fait partie depuis 1989, elle a précieusement préserver les chutes (retailles) d'un textile de facture contemporaine ayant un aspect de laine, plus léger et facile d'entretien, utilisé dans sa production courante, afin de créer un jeté. Celui-ci, rappelant les courtepointes de nos ancêtres, est inspiré du monde végétal. Il se marie avec le manteau issu de la production habituelle de l'artisane. Ces pièces rendent hommage aux méthodes de travail qu'elle a développées au fil de sa carrière.


Sylvie Lupien

Les fleurs séchées, fusionnées à de petits galets cueillis dans le Bas St-Laurent, devenaient broches de fantaisie sous les mains de Sylvie Lupien; ces « bijoux » connurent un grand succès il y a de cela presque 30 ans. Ces pièces, qu'elle accepta de sortir du tiroir pour l'occasion, marquèrent le début du parcours de celle qui deviendra joaillière. À l'occasion de l'anniversaire de l'Empreinte, Sylvie Lupien qui travaille aujourd'hui l'argent, le ciment et le feutre, propose une pièce unique, un collier inspiré de ses premières créations: une version toute contemporaine ancrée dans le présent sans négliger le passé.


Alain Mailhot

La démarche du sculpteur-jouettier Alain Mailhot tourne autour du jeu et du jouet. Il utilise des essences de bois provenant des cinq continents pour réaliser des porte-crayons, tirelires musicales, coffrets en formes d'animaux, des jouets animaux, etc. qui se distinguent par leur durabilité et l'utilisation de matériaux naturels. Voici l'évolution de ses formes animales sculptées dans le bois dont la fonction n'est pas strictement esthétique mais aussi utilitaire : le pingouin fut un porte-crayon, il est aujourd'hui un pingouin animé.


Paulette Neau

Paulette Neau, céramiste aujourd'hui retraitée, a été des plus actives dans les premières années de la coopérative. Elle propose des pièces en porcelaine tournées à la main. Les glaçures de cristalline, issues d'une magie alchimique des couleurs, caractérisaient son travail. Pour l'exposition anniversaire de la coop, elle est retournée au four pour la création de rigolos petits pingouins venus se pavaner le temps de l'exposition...


Marie-Joël Turgeon

Ces pièces témoignent de l'évolution de la jeune céramiste Marie-Joël Turgeon qui, en 10 ans de métier, a vu son oeuvre évoluer de manière parallèle: d'un côté sa production de vaisselles et, de l'autre, ses pièces décoratives (bouée, courtepointe). Par ces dernières, empreintes d'originalité, le métier dart flirte avec l'art visuel.

Elle présente sa toute première production de céramique utilitaire, aux allures campagnardes, ornée dun coq, ainsi qu'une courtepointe, témoin de sa production actuelle, une réappropriation contemporaine en céramique de la courtepointe autrefois cousue minutieusement par nos ancêtres.


Martine Thérien

Depuis plus de 30 ans, Martine Thérien choisit la terre comme médium d'expression. Après des études en tournage, son art a pris le tournant de la sculpture. Elle a conservé le goût de la forme, de la répétition et de la fonction. La thématique de son travail est issue principalement de l'imagerie animalière; elle s'intéresse habituellement au monde fantaisiste, mais cette fois, elle présente des pièces utilitaires en porcelaine, des vases ornés de motifs organiques. Afin d'obtenir des patines douces et satinées, les terres sigillées recouvrent ses pièces qui sont cuites de façon primitive (cuisson à basse température).

Consultez ce document :

Liste des artisans


© 2017 L'empreinte coopérative. Tous droits réservés.
Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution