Bronek Kochanski - TIB Design - Artisans textile et bijoux

Bronek Kochanski dans l'atelier

Depuis combien de temps es tu membre de la coopérative?

Un jour enneigé de novembre 1978, je suis entré au 130 rue Saint-Paul  pour leur demander si je pouvais y vendre mes créations. C'était l'adresse de la première boutique de L'Empreinte. La réponse a été positive, à la condition que je rejoigne la Coop, ce que j’ai fait. Je suis toujours membre de cet endroit très intéressant 42 ans plus tard.

 

Bronek-Kochanski_I'm the best artist

 

Comment décrirais-tu ton travail?

En ce moment, nous sommes trois personnes dans l'atelier qui fabriquons chaque année une collection de prêt-à-porter pour femmes pour les saisons d'automne et d'hiver, ainsi que des bijoux et accessoires tels que des chapeaux et des foulards. Au cours des 42 dernières années, nous avons changé plus d'une fois les items dans notre collection. 

 

Bronek-Kochanski_veste Claudia   

   

Magasinez ce look           

 

En tant qu’artisan, qu’est-ce que ça t’apporte de faire partie de la coopérative?

L'immigration est pour la plupart d'entre nous, les nouveaux arrivants, une expérience assez solitaire. J'ai déménagé à Montréal en provenance de Londres au Royaume-Uni. Même si je suis d'origine polonaise et que j'étais habitué à l'hiver, j'ai eu des difficultés à m'adapter à l'hiver montréalais avec ces chutes de neige prolongées, ses périodes de température très froides et ses printemps très courts. L'Empreinte était comme une nouvelle famille, avec beaucoup d'amis qui me conseillaient et m'apportaient de l'aide en cas de besoin. C'est beaucoup plus facile maintenant avec Skype, Internet et des vols bon marché vers n'importe où dans le monde. Mais la valeur fondamentale de l'appartenance à un grand groupe de personnes est toujours aussi importante que jamais. Cependant, il est toujours dommage que la saison printanière soit si courte à Montréal.

 

Bronek-Kochanski_étalage

 Magasinez ce look 

 

As-tu un souvenir ou un moment marquant lié à la coopérative que tu aimerais partager avec nous dans cette page?

Maintenant, pour les souvenirs, un jour que je travaillais avec Arnoud, on nous dit qu’il y a un client de Los Angeles qui doit se présenter pour terminer un achat de plus de 5000 $ de marchandises. Ce type, qui était un peu étrange, est venu et a acheté encore plus. L'achat final est passé à 7 000 $. Nous avons emballé toute la marchandise dans deux grandes boîtes en carton, et nous sommes allés à pied à son hôtel, à deux rues de L'Empreinte. Quand nous sommes arrivés, ce que nous avons vu a été un peu surprenant, le gars nous montre une Mini-Cooper qui était déjà pleine à craquer. En plus de tout ce que nous avions dans les cartons, il y avait le grand arbre musical d'Emmanuel. Le gars n'avait aucun problème avec ça. Il a ouvert le toit de sa voiture pour pouvoir y mettre la marchandise, a mis son ordinateur portable sur ses genoux et est parti pour la ville de Québec. Heureusement, il n'y avait pas de pluie prévue ce jour-là. Nous lui avons dit que dans tous les cas, il pouvait louer un petit camion au besoin.

 Bronek-Kochanski_jeuneN&B


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés